• Anatomy of a Scandal

    Ceux qui ont le monde à leurs pieds... *****

    J’avais beaucoup aimé «La ferme du bout de monde » et me réjouissais donc de découvrir le nouveau roman de Sarah Vaughan, d’autant plus qu’il faisait l’objet de nombreux éloges tant de la part des critiques professionnels que des lecteurs  -quelques déceptions m’ont cependant rendue méfiante envers les buzz médiatiques.

    Aucune déception cette fois, j’ai même littéralement dévoré ce livre en un week-end. Ne vous attendez cependant pas à une histoire similaire à «La ferme du bout du monde» : «Anatomy of a Scandal» peut être considéré comme un suspense juridico-familial ayant pour cadre les coulisses du pouvoir en Grande-Bretagne.

    James et Sophie Whitehouse semblent mener une vie parfaite : James occupe un poste politique important, son charisme lui a toujours valu de réussir tout ce qu’il entreprenait et ils sont les heureux parents de deux beaux enfants. Lorsque James annonce à Sophie qu’il a eu une liaison avec l’une de ses employées, leur bonheur se fissure un peu ; lorsque l’employée a l’outrecuidance de porter plainte, il se fragilise encore davantage, d’autant plus que l’avocate de l’accusation, Kate, n’admet pas facilement la défaite. Mais Sophie tient à préserver sa famille à tout prix, dût-elle pour cela faire quelques entorses à ses principes…

    «Anatomy of a Scandal» est à la fois une histoire familiale   -la psychologie des personnages, surtout celui de Sophie, fait l’objet d’une analyse intelligente et réaliste-  et un «courtroom drama» qui parvient à être captivant malgré l’absence d’originalité du litige : la parole de l’un contre la parole de l’autre, le classique he said/she said ou comment savoir si le « non » de la femme a été suffisamment clair. Sur ce point, le roman m’a d’ailleurs rappelé l’excellent "He Said/She Said"  d’Erin  Kelly.

    Grâce à des flashbacks revenant sur ce qui s’est passé à Oxford en 1993, le roman nous dévoile également les dessous d’une classe de privilégiés, ceux qui sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche et qui ont ou pensent avoir le monde à leurs pieds…

     

    Un excellent moment de lecture que je vous recommande sans hésiter.

     

    Du même auteur:

    La ferme du bout du monde

    Vous aimerez peut-être:

    Erin Kelly, He Said/She Said


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :