• Into the Water

    Into the WaterCeci n'est pas "La fille du train"... et c'est très bien ainsi ****

    Il était difficile de présenter un nouveau roman après le succès phénoménal de « The Girl on the Train », la comparaison s’avérant inévitable, mais Paula Hawkins a relevé le défi en nous proposant un second thriller réussi, bien que différent du premier.

    « Into the Water » est une histoire à facettes multiples, le point commun des différents récits étant « the Drowning Pool », cet endroit où la rivière est devenue piège mortel pour de nombreuses femmes au fil des siècles. Lieu de suicide ou endroit commode pour se débarrasser de celles qui dérangent, tel est le mystère qui n’a jamais été vraiment résolu et sur lequel a décidé d’enquêter Nel Abbott. Mal lui en prit car la rivière ne fut pas plus indulgente envers elle qu’envers Libby, trois cents ans auparavant, ou encore envers la jeune Katie bien plus récemment…

    L’histoire en elle-même est un « whodunnit » assez classique, l’alternance des perspectives d’une dizaine de personnages en faisant un puzzle fragmenté. Certains lecteurs se sont plaints de la confusion engendrée mais personnellement, cela ne m’a guère dérangée : le nom du narrateur figure clairement en tête de chaque chapitre et il suffit de quelques secondes pour se remémorer de qui il s’agit et quel est son rôle dans l’histoire. Ainsi que l’indique le titre, l’eau est un motif récurrent tout au long de l’histoire, les noyades tragiques émaillant le récit et chacune étant porteuse d’une histoire de femme.

    Le roman aborde de nombreux thèmes, à la fois banals, universels et émouvants: la violence conjugale, l’infidélité ou encore le regard impitoyable de la société sur les mœurs qui ne se conforment pas à ses prescrits.  Mon seul regret est que les personnages et leurs destins, du fait de la multiplicité, ne soient pas vraiment approfondis et je ne peux m’empêcher de penser que cette même trame, sous la plume d’Erin Kelly ou de Kate Morton par exemple, aurait donné une œuvre littéraire plus forte.

     

    Cela étant, il s’agit d’un bon roman policier à énigmes, servi à la fois par une atmosphère particulière et les fausses pistes et rebondissements de rigueur, ce qui en fait un agréable moment de lecture.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :