• Une autre histoire / Tattletale

    Une autre histoire / TattletaleUne autre histoire / Tattletale

    "No one believes a liar even when they're telling the truth." *****

    éditions Sonatine

    Mags est une avocate qui a fui la Grande-Bretagne pour faire carrière aux Etats-Unis en raison d’une situation familiale compliquée. Elle revient maintenant dans des circonstances tragiques : son frère Abe a fait une chute de quatre étages et végète dans un coma auquel il n’a que peu de chances de survivre. Abe n’a hélas pas connu la même réussite que Mags et il vit dans une ancienne église réaménagée en logements sociaux ; c’est là que Mags s’installe provisoirement, découvrant les autres habitants de l’immeuble et surtout, Jody, la petite amie d’Abe, témoin de la chute, complètement effondrée au chevet de son amour… Jody, une jeune femme visiblement perturbée  –c’est ce que l’on appelle un euphémisme–  et qui ne semble pas tout dire à Mags…

    Le début de «Tattletale» («Une autre histoire») peut donner l’impression qu’il s’agit de l’un des nombreux thrillers psychologiques «classiques» qui inondent le marché et qui finissent par laisser un sentiment de déjà-vu et dès lors de déception. Tel n’est pas le cas ici et j’ai pris un grand plaisir à me laisser surprendre.

    Comme dans tout bon suspense, le lecteur en vient à soupçonner les différents protagonistes et à spéculer sur leurs motivations. J’ai même eu à un certain moment l’impression d’une trop grande facilité (uniquement parce que j’avais deviné quelque chose… deux ou trois pages avant que cela ne soit révélé, bravo Sherlock smile) et simultanément, la crainte susmentionnée de déception. Mais il restait environ un tiers du livre, il devait forcément y avoir autre chose… et j’ai dévoré la dernière partie pratiquement d’une traite. C’est en effet à ce moment que commence «une autre histoire», lorsque les pièces se mettent en place, lorsque les alternances temporelles prennent tout leur sens, lorsqu’un épisode du début, déjà presque oublié, s’explique enfin et vient relancer l’intrigue.

    Certains passages ayant trait à l’enfance de certains protagonistes sont difficiles voire insoutenables mais il ne s’agit nullement de violence gratuite et elle s’inscrit parfaitement dans l’intrigue. Par ailleurs, j’ai aimé le côté réaliste des personnages, notamment celui de Mags : elle n’est pas particulièrement sympathique, ne cherche pas à le paraître, et pourtant, au fil de l’histoire, les failles qui apparaissent la rendent humaine à défaut d’être attachante.

    Un excellent suspense psychologique et une auteure à suivre.  

     

     


  • Commentaires

    1
    asphodelia
    Vendredi 12 Octobre à 22:21

    J'ai commencé ce livre après avoir lu votre commentaire sur Amazon. C'est vrai que c'est un polar très étonnant ! Je n'ai pas accroché dès les 1eres pages, mais maintenant , j'apprécie le style de l'auteure et j'ai hâte de connaître la fin !

    Merci !

      • Dimanche 14 Octobre à 17:14

        Avec plaisir smile Il est vrai qu'en ce qui me concerne, c'est surtout la dernière partie qui m'a séduite... J'espère qu'elle sera à la hauteur de vos attentes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :