• The Vanishing of Audrey Wilde (The Wildling Sisters)

    The Vanishing of Audrey Wilde (The Wildling Sisters)

    Sur les pas de Kate Morton et Daphné du Maurier ****

    « The Vanishing of Audrey Wilde », également publié sous le titre « The Wildling Sisters », est le second roman d’Eve Chase, après « Black Rabbit Hall », et j’y ai retrouvé ce que j’avais aimé dans le premier : une belle écriture, des secrets de famille, une atmosphère gothique, une demeure où errent encore les fantômes du passé.

    Au cœur de « The Vanishing of Audrey Wilde » se trouve Applecote Manor, une vieille demeure isolée riche en secrets et en tragédies. C’est là que Jessie, ignorante de ce lourd passé, choisit de s’établir avec sa petite famille : Will, son mari, leur petite fille Romy mais aussi Bella, fille aînée de Will et de sa première épouse tragiquement disparue, Mandy. Jessie vit dans l’ombre de la jeune femme, parfaite dans la vie et encore plus parfaite dans la mort puisque rien ne pourra plus la souiller, et espère en quittant Londres y abandonner les souvenirs liés au premier mariage de Will et trouver grâce aux yeux de Bella. Mais la réalité est plus abrupte que les photos idylliques qu’elle poste sur les réseaux sociaux…

    Mais en 1959, Applecote Manor était la demeure des Wilde, qui y ont accueilli leurs quatre nièces, Flora, Pam, Margot et Dot, tandis que leur mère partait travailler à l’étranger. Margot nous raconte alors son été à Applecote Manor, devenu une demeure de tragédie depuis leurs séjours d'enfance puisque cinq ans plus tôt, leur cousine Audrey a mystérieusement disparu, sans que ce mystère soit jamais élucidé. Et le lecteur ne peut manquer d’être intrigué par ce prologue qui nous montre les quatre sœurs en train de déplacer un cadavre…

    « The Vanishing of Audrey Wilde » n’est cependant pas un roman policier à proprement parler mais plutôt une double histoire de famille très plaisante à lire qui n’a pas manqué de me rappeler Daphné du Maurier et Kate Morton. La douleur de la mère d’Audrey, qui n’a jamais su ce qui était arrivé à son unique enfant, fait écho à celle de Bella, privée brutalement de sa mère et inconsolable, avec en toile de fond des thèmes comme la puissance du lien fraternel ou encore la difficulté du « coming of age » pour des adolescentes.

    Un roman d’atmosphère bien écrit et empreint de sensibilité, qui ne pourra manquer de plaire aux fans des auteurs mentionnés ci-dessus.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :