• T'en souviens-tu, mon Anaïs ?

    Quelques nouvelles sympathiques en attendant... ***

    Je préfère habituellement les romans aux nouvelles pour leur capacité à aller davantage en profondeur et à être plus nuancés mais ayant apprécié, voire adoré, la plupart des livres de Michel Bussi, je me suis réjouie à la perspective de découvrir « T’en souviens-tu, mon Anaïs ? ».

    L’ouvrage se compose de quatre nouvelles se déroulant tantôt en Normandie, tantôt à la Réunion, très différentes les unes des autres. La première a donné son titre au recueil («T’en souviens-tu, mon Anaïs ?», extrait d’une chanson d’Hubert-Félix Thiéfaine) et se déroule dans le petit village de Veules-les-Roses, sur les traces de l’actrice Anaïs Aubert et même du grand Victor Hugo. Elle est suivie de trois autres récits : «L’armoire normande», où nous suivons les aventures d’un couple de citadins dans un gîte, «Vie de grenier», dans lequel un écrivain est troublé par un étal de brocante à tout le moins surprenant, et enfin «Une fugue au paradis», qui revient sur une mort mystérieuse lors de la nuit du Nouvel An.

     

    Le livre se lit vite et sans temps mort et il est évident que dans un concours de nouvelles, je lui aurais accordé une place de choix en trouvant l’auteur très prometteur. Venant de Michel Bussi, celui-là même qui m’a ravie avec «Un avion sans elle» et «Nymphéas noirs», je ne peux m’empêcher d’être déçue et de rester sur ma faim. Cela étant, ces quelques nouvelles sympathiques vous feront cependant probablement passer un bon moment en attendant un prochain roman de l’auteur…


  • Commentaires

    1
    Marc
    Samedi 3 Février à 10:39

    Bonjour Pascale,

    D'accord,

    Nouvelles plaisantes dont on devine un peu trop facilement la fin.

    Marc 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :