• Rien ne s'oppose à la nuit

    Rien ne s'oppose à la nuitAujourd'hui, maman est morte *****

    Après avoir découvert le corps sans vie de sa mère, Delphine de Vigan entreprend de lui rendre hommage, de lui offrir, comme elle l'écrit si joliment, "un cercueil de papier <...> et un destin de personnage". Rassemblant les témoignages des membres de la famille, elle retrace alors la vie de Lucile, ses failles et ses terribles errances, qui la mèneront souvent au bord du gouffre.

    "Rien ne s'oppose à la nuit" va bien au-delà de la simple biographie: il s'agit d'un livre "empreint d'amour et de culpabilité", élaboré dans la douleur par une fille qui s'est donné la lourde tâche d'essayer de comprendre, et il est en outre magnifiquement bien écrit. A travers cette famille chargée de drames et de non-dits, Delphine de Vigan touche nos deuils les plus intimes, aux sens propre et figuré, et l'une de ses phrases illustre parfaitement l'écho de ce livre dans l'esprit du lecteur: "<...> on avait beau grandir et faire son chemin et construire sa vie et sa propre famille, on venait de là, de cette femme; sa douleur ne nous serait jamais étrangère." Une lecture difficile d'un point de vue émotionnel, très sombre par moments, mais d'une grande profondeur et méritant que l'on s'y arrête.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :