• Passion simple

     

    Passion simpleRegards croisés *****

    La relecture de « Passion simple », que j’avais lu il y a plus de dix ans, est la démonstration de l’évolution de la perception que l’on peut avoir d’un livre. Le souvenir laissé par ce livre fort était le romantisme d’une belle et triste histoire, l’amour fou de la narratrice et d’un homme marié, exprimé avec beaucoup de finesse et de talent.
    Les qualités objectives du livre et de l’écriture n’ont bien sûr pas changé -Annie Ernaux est professeur de lettres et parvient à mettre les mots justes sur les sentiments- mais par contre, je l’ai vécu cette fois comme une histoire terrifiante de dépendance affective. Un passage révélateur: « J’étais entrée dans un état où même la réalité de sa voix n’arrivait pas à me rendre heureuse. Tout était manque sans fin, sauf le moment où nous étions ensemble à faire l’amour. Et encore, j’avais la hantise du moment qui suivrait, où il serait reparti. Je vivais le plaisir comme une future douleur. »
    « Passion simple » porte bien son titre. Il s’agit d’un court récit intime portant sur un événement simple, où se mêlent l’expérience de vie de l’auteur et la narration littéraire et qui peut être perçu comme une histoire d’amour romantiquement tragique (ce fut ma perception à première lecture) ou, avec plus de cynisme, comme une relation malsaine qui n’apportait que souffrance à la narratrice. Une belle lecture, quel que soit le regard final que chacun portera.


  • Commentaires

    1
    Laurcou
    Lundi 13 Février à 20:35

    Voilà qui me donne une furieuse envie de le relire! Juste pour voir si ma perception du roman aura également changé ;-)

    2
    Mardi 14 Février à 17:02

    Je pense en effet que c'est le genre de livre qui mérite d'être repris à différents moments de la vie et qui peut apporter quelque chose de différent à chaque fois. Bonne (re)lecture smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :