• Le calme retrouvé

     


    Le calme retrouvéUn livre essentiel *****

    Ecrivain et professeur de littérature, Tim Parks a toujours été un homme de langage, dont la vie était dominée par l'intellect. Un jour, son corps le rappelle à l'ordre de la façon la plus douloureuse qui soit, par des souffrances intenses et récurrentes dans le bas-ventre. La médecine s'avère impuissante et ne peut lui proposer qu'une intervention chirurgicale. Tim s'y oppose et commence alors un étonnant voyage, avec pour escales la médecine ayurvédique, le shiatsu et la méditation vipassana et en guise de destination, une profonde transformation intérieure.

    "Le calme retrouvé" est bien plus qu'un livre, il est une expérience de vie qui ne peut laisser le lecteur indifférent et l'amène à une réflexion sur sa propre existence et sa relation à son corps. Ce témoignage s'adresse à tous, que l'on soit malade ou bien-portant, et nous invite à reconsidérer la dualité corps/esprit qui nous apparaît comme une évidence en Occident.

    Comparé à d'autres histoires vécues, l'ouvrage de Tim Parks bénéficie de la solide érudition de celui-ci et les amateurs d'art et de littérature auront le plaisir de côtoyer Velasquez, D.H. Lawrence ou encore Samuel Coleridge. Par ailleurs, Parks fait preuve d'un humour et d'une auto-dérision qui m'ont fait sourire plus d'une fois: son exposé très réaliste de ses problèmes les plus intimes, son ironie face au discours qu'il a préparé avec une fausse modestie pour un Booker Prize qu'il n'obtiendra pas, son envie de commettre un massacre dans un centre de méditation. Enfin, son évocation de la lettre de Paul aux Corinthiens ("Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien") est d'autant plus touchante qu'elle est dépourvue de contexte religieux.

    "Le calme retrouvé" est le récit de la métamorphose intime d'un homme intelligent et cultivé qui, lâché par son corps, s'éveille à la conscience de ce qui est. Un livre essentiel parce que touchant à notre essence et qui nous invite à faire taire le verbiage que nous nous infligeons pour nous reconnecter à l'instant présent et à notre être, avec d'autant plus de conviction que celui qui nous parle n'est pas un vénérable maître bouddhiste mais un homme ordinaire. Une lecture intéressante et qui interpelle.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :