• Cyanure

     

    CyanurePfff  *

    Le titre de mon commentaire est à l'image de ce roman: court, peu inspiré et dénué de toute qualité littéraire. Que Camilla Lackberg produise une oeuvre plus brève que d'habitude, pourquoi pas, mais là, en le refermant, j'ai eu une impression de déception et d'escroquerie (et de satisfaction à l'idée qu'il m'a été prêté et que je n'ai donc pas dû débourser un seul euro).

    Un récit de Noël par un auteur à succès -succès mérité-, un huis-clos aromatisé de cyanure, la présence d'un des personnages des autres romans, une touche de Conan Doyle, les ingrédients avaient de quoi attirer le lecteur. Que nenni. L'histoire tient davantage du canevas que du roman, aucun aspect n'est étoffé, l'intrigue et les personnages sont très pauvres et le style minimaliste, et si l'on m'avait dit que c'était ma fille, fan d'Agatha Christie, qui l'avait écrit, j'aurais (presque) pu le croire. Quant au dénouement "surprise", il est à la fois bâclé et "déjà vu", comme s'il avait fallu boucler le manuscrit au plus vite et par conséquent emprunter l'idée d'un prédécesseur.

    Fausse note dans l'oeuvre de Camilla Lackberg, ce "Cyanure" n'est en rien comparable à la série Patrick Hedström / Erica Falck et je ne peux que conseiller à ceux qui ne la connaissaient pas de ne pas la juger sur ce roman, elle est capable de bien mieux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :