• Cinquante nuances de Grey

     

    Cinquante nuances de GreyTout sauf nuancé  **

    L'extrême opposition entre les avis des lecteurs m'a donné envie de découvrir ce livre que tout le monde semblait avoir lu sauf moi et j'ai donc abordé ce "50 nuances" sans trop d'a priori, curieuse de voir s'il s'agissait du navet décrié ou d'un classique à découvrir.
    Après avoir lu deux tomes, je ne peux que m'étonner que ces romans aient fait l'objet à la fois d'un tel engouement et d'une telle virulence dans les réactions. La première remarque qui s'impose concerne l'écriture: la narratrice écrit comme elle parle -un peu dommage pour une oeuvre "littéraire"- et le récit est donc entrecoupé de dizaines de "waouh", "putain!" ou encore "bordel". Cette succession de tics verbaux m'a personnellement beaucoup agacée au point de devenir insupportable au tome 2.
    L'intrigue est quant à elle basique et répétitive. Le seul point intéressant se trouve dans le tome 1, à savoir la relation troublante et très intense entre les deux personnages principaux, relation qui exerce une certaine fascination sur le lecteur par sa marginalité et ses excès. Cela étant, cette touche intense est noyée sous les clichés et caricatures et le personnage de Christian m'a fait plus d'une fois l'effet de sortir tout droit d'une série américaine, l'amour, la gloire et la beauté s'accompagnant cette fois de perversion pour épicer la chose. Harlequin version SM smile
    Pas de quoi fouetter un chat, donc (sans mauvais jeu de mots smile ) , ce roman n'a rien d'exceptionnel, en tout cas pas au point de susciter tant d'intérêt et de polémiques. Petite mention pour les références musicales, ces dernières m'ayant donné envie de découvrir Thomas Tallis et le Marcello de Bach, qui m'ont beaucoup plu. Le film peut être intéressant s'il sait exploiter cette atmosphère particulière et mettre l'accent sur le magnétisme de la relation amoureuse entre Ana et Christian (j'avoue ne pas avoir eu le courage d'aller le voir) mais le livre est quant à lui décevant par son écriture et l'aspect répétitif de ses scènes et répliques.


  • Commentaires

    1
    luc
    Lundi 17 Avril à 21:45

    Un titre, ce livre n'est qu'un titre ... tout le reste est du marketing . C'est profondément puérile, l'écrivain a d''énormes lacunes dans le domaine .

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :